Le Lab’Opp // Département d’études, recherches et développement d’Oppelia

 

Ces conférences se tiendront sous forme de webinaire de deux heures
4 fois par an
E
t seront animées par Jean-Pierre Couteron, psychologue à Oppelia Trait d’Union et Alain Morel, directeur général d’Oppelia

Téléchargez la présentation de Lab’Opp

 


Le cycle de conférences 2021

Conférence 1 : Soins résidentiels et coopération
Le 15 avril de 17h à 19h

Qui connaît les CTR, les AT et les ACT, les CHRS, les CHS ou encore les SSR-A en dehors de celles et ceux qui y travaillent ou qui y sont accueillis ? Derrière les sigles existent pourtant des lieux habités, des lieux transitoires, des lieux soignants, où se créent et se vivent des rencontres, des thérapies, des accompagnements, de l’espoir. Les nouveaux paradigmes de la gestion expérientielle de l’addiction, de la réduction des risques de l’usage, du travail pair, du soin comme éco-système, renouvellent et décloisonnent les modèles, les outils.

La conférence sera animée par Jean Pierre Couteron, psychologue Oppelia Trait d’Union et Alain Morel, directeur général Oppelia, et un débat sera ouvert entre les expériences des trois CTR d’Oppelia, Trait d’Union (Aude Stehlin, psychologue), Thianty (Vanessa Roland, cheffe de service) et Kairos (Naïra Meliava, directrice).

Il n'y a plus de places disponibles. Vous pouvez contacter l'organisateur si vous le souhaitez.

Conférence 2 : Pourquoi des approches « intégrées », « transdisciplinaires » ?

L’addiction multifactorielle, et des réponses multifactorielles, la notion d’accompagnement et le lien avec l’empowerment, le rétablissement : l’usager acteur de son parcours ; les enjeux du transdisciplinaire.

Conférence 3 : Pourquoi la coopération est une condition du soin et du mieux-être ?

La notion de care, la démarche en santé communautaire, l’accompagnement, la réduction des risques : une autre place pour la personne, les savoirs usagers, l’actient….

Conférence 4 : Oppelia, l’éthique et le paradigme coopératif

L’association Oppelia ambitionne de pousser cette prise de conscience d’une nécessaire « transformation sociale » : à l’échelle d’une personne, à l’échelle d’un dispositif, le parcours d’accompagnement contribue à la transformation sociale, notamment par la mise à disposition d’outils, d’innovations et de pratiques coopératives.